Biographie et Manifeste de Daniel Lamson

Modifié le 29 septembre pour rajouter : Dans une déclaration publique, Dan Lamson a retiré sa candidature aux élections.

Biographie

Dan Lamson est le directeur executif d’une petite organisation caritative qui se préoccupe des problèmes d’environnement et de qualité de vie locaux située en Floride, aux États-Unis. En 2007, il a obtenu à l’Ursinus College une licence en sciences politiques et relations internationales, avec une mineure en écriture d’invention. Il a ensuite travaillé pendant cinq ans dans un centre d’accueil pour sans-abris où il était chargé d’organiser les campagnes de dons. Il a ainsi aidé à réunir la majeure partie du budget de 300 000 US$ de l’organisation. Depuis l’année dernière, Dan met à profit son expérience caritative en tant que président et co-président du Comité Développement et Adhésion de l’OTW (Organisation pour les Œuvres Transformatives). Il a déjà travaillé avec des conseils d’administration, ainsi qu’avec des membres du personnel et des bénévoles. Dan est parfaitement conscient des responsibilités qu’il se prépare à prendre. Il adore voyager, faire de nouvelles rencontres et apprendre de nouvelles choses. Il aime jouer aux jeux vidéos et est membre de plusieurs fandoms de média comme Star Wars, Harry Potter, Marvel, et Warcraft.

Manifeste

1. Pourquoi avez-vous décidé de vous présenter aux élections au Conseil d’Administration (CA) ?

J’adore l’OTW. J’en suis tombé amoureux le jour où je l’ai découverte. J’ai commencé ma carrière auprès de l’organisation dans le Comité Abus d’AO3, après avoir vu sur mon tableau de bord Tumblr un billet annonçant qu’ils/elles recrutaient. Comme j’ai toujours aimé organiser des campagnes de dons, j’ai ensuite rejoint Développement et Adhésion ; je suis désormais co-président du comité. Grâce à ces fonctions, ainsi qu’à mes interactions avec d’autres comités, j’ai découvert et appris de nouvelles choses au sujet de l’OTW.

Au fur et à mesure de mon évolution au sein de l’OTW, mon appréciation pour le travail accompli, les personnes qui peuplent l’organisation, et les projets menés n’a fait que grandir. Je souhaite rendre à la communauté autant qu’elle m’a donné. J’ai toujours été intéressé par l’idée de me mettre au service des autres et, considérant la pertinence de mon expérience « hors-ligne » et dans l’OTW, je pense être un bon choix pour le Conseil d’Administration de l’OTW. Je sais que grâce à mes expériences et à mon enthousiasme je serai un administrateur efficace, avec un bon esprit d’équipe.

2. Quelles compétences et expériences apporteriez-vous au Conseil d’Administration ?

J’ai dédié l’ensemble de ma carrière aux organisations non-lucratives. Ces dernières années, j’ai travaillé avec des conseils d’administration “hors-ligne », et je suis conscient de leur importance et de leurs responsabilités. C’est cette expérience que j’apporterais au CA. Je suis quelqu’un de très optimiste. Je prends toujours la vie du bon côté et il me semble qu’on peut accomplir beaucoup de chose avec une attitude positive. Certaines personnes font partie de l’OTW depuis plus longtemps que moi mais je ne crois pas que cela soit un désavantage pour ma candidature. Je suis convaincu de pouvoir apporter un regard neuf, et une approche différente pour résoudre les problèmes de l’OTW. Ceci lui permettrait de se développer, mais aussi d’analyser les difficultés rencontrées, en ce moment ou par le passé, sous un nouvel angle.

3. Quels projets souhaiteriez-vous mener à bien au cours de votre mandat ?

Je crois qu’il est important d’avoir un dialogue ouvert et de faire avancer les choses à un rythme raisonnable. Si je suis élu, j’aimerais que le CA devienne plus accessible et plus communicatif. Quand j’ai commencé à faire du bénévolat au sein de l’OTW, je trouvais le concept du « Conseil d’Administration » intimidant. Les administrateur-trice-s, bien qu’impliqué-e-s, étaient distant-e-s. La situation s’est récemment améliorée, mais je veux aider à créer une culture où ce problème n’existe plus, où ceux et celles qui le désirent peuvent approcher le CA sans crainte. Le dialogue, ainsi facilité, serait plus constructif. Il me semble qu’une démystification du CA ne peut que renforcer l’organisation.

Par ailleurs, j’aime que les choses soient menées à terme. Il y a une satisfaction indéniable à rayer une tâche de sa liste. J’ai parfois l’impression que l’OTW n’avance pas vite. C’est parfois nécessaire mais je pense que dans certains cas, l’organisation pourrait accomplir ses objectifs plus rapidement. Au final, mon but est d’encourager l’efficacité, sans affecter la qualité du travail du CA et de l’organisation dans son ensemble.

4. Quelle est votre expérience en ce qui concerne les projets de l’OTW ? Comment collaboreriez-vous avec les comités qui en sont responsables, pour les soutenir et les renforcer ? Veuillez inclure Archive of Our Own – AO3 (Notre Propre Archive), Transformative Works and Cultures – TWC (Cultures et Œuvres Transformatives), Fanlore, le projet Legal Advocacy (Soutien Juridique) et Open Doors (Portes Ouvertes), mais n’hésitez surtout pas à développer les sujets qui vous intéressent le plus.

J’ai fait partie du Comité Abus d’AO3 et je suis maintenant co-président du Comité Développement et Adhésion. Avant tout cela, j’étais un fervent utilisateur d’Archive of Our Own – AO3 (Notre Propre Archive), ainsi que de Fanlore, quand j’en avais besoin.

Je suis le premier à reconnaître que je ne sais pas tout. Loin de là. En tant qu’administrateur, je respecterais nos projets et les comités qui leur sont associés : à mon avis, ils sont plus qualifiés que moi pour savoir ce dont ils ont besoin. Si les responsables d’un projet réclament quelque chose, et expliquent au CA en quoi cela est nécessaire au fonctionnement dudit projet, il y a de grandes chances que je soutienne cette mesure. Je n’imposerais rien à un comité ou à un projet sans en discuter avec ses membres d’abord. Même si je leur fais des suggestions, au final, c’est aux comités/projets d’organiser la gestion quotidienne des problèmes qui les concernent.

5. Choisissez deux
sujets/problèmes que vous souhaiteriez voir apparaître sur la liste des
priorités de l’OTW, qu’ils soient internes ou externes. Que signifient-ils pour
vous, et pourquoi, selon vous, ont-ils de l’importance? Comment les
intégrerez-vous au travail effectué durant votre mandat ?

Je pense que les administrateur-trice-s devraient être plus impliqué-e-s dans l’organisation des campagnes de dons qu’ils/elles ne l’ont traditionnellement été. Cela signifie que les administrateur-trice-s se doivent de faire plus qu’un simple don annuel à l’organisation. Il est nécessaire qu’ils/elles comprennent, de façon intrinsèque, notre façon de collecter des fonds et la raison derrière chacunes de nos actions. Les administrateur-trice-s devraient aussi participer plus souvent aux échanges directs avec nos donateur-trice-s et contribuer à l’augmentation du nombre de nos adhérent-e-s. C’est un élément clé dans beaucoup de CA d’organisations à but non-lucratif. L’OTW est différente de la plupart des organisations, ainsi certaines méthodes traditionnelles peuvent ne pas lui correspondre, mais il y a plein de façons de faire participer le CA aux campagnes avec succès. Si je suis élu, je prévois de rester membre du Comité Développement et Adhésion afin de faciliter les échanges avec le CA en matière de levées de fonds.

Pour l’instant, l’OTW est plutôt isolée des autres organisations qui s’occupent de problèmes similaires, comme la liberté d’expression, le copyright, et la fanculture. Je pense qu’on pourrait les contacter et, en travaillant ensemble, accomplir plus de choses. Nous sommes fondamentalement plus fort-e-s ensemble. J’aimerais, par exemple, tenter des rapprochements avec des organisations telles que le Comic Book Legal Defense Fund, la Fondation Wikimédia, la First Amendment Coalition et bien d’autres. La liberté d’expression et les problèmes des fans concernent beaucoup d’organisations et ce sont les mêmes donateur-trice-s qui les soutiennent. Il me semble pertinent de travailler avec organismes que je soutiens également, et je souhaite donc encourager la création de liens inter-organisations.

6. D’après vous, quelles sont
les responsabilités fondamentales du/d’un Conseil d’Administration ?
Connaissez-vous les obligations légales du Conseil d’Administration d’une
organisation à but non lucratif basée aux États-Unis ?

Je connais les obligations légales du conseil d’administration d’une organisation à but non-lucratif telle que définie à l’alinéa 501(c)(3) du code des impôts américain. Je suis convaincu de l’importance des trois principales obligations légales du CA : « le devoir de vigilance », « le devoir de loyauté », et « le devoir d’obéissance ».

Les administrateur-trice-s ont une responsabilité fiduciaire envers l’organisation pour laquelle ils/elles travaillent. Leur devoir de vigilance les rend responsables devant toutes les personnes en contact avec l’OTW, et fait d’eux/elles les guides de l’organisation dans la réalisation de sa mission. Leur devoir de loyauté signifie que, en cas de conflit, les administrateur-trice-s doivent privilégier les intérêts de l’OTW aux leurs. Et enfin, leur devoir d’obéissance signifie que l’organisation à but non-lucratif doit agir dans le respect des règles légales et éthiques, tout en travaillant uniquement à accomplir sa mission. Par ailleurs, je suis absolument convaincu qu’un/une membre du CA doit défendre l’organisation

7. Comment comptez-vous concilier votre mandat d’administrateur-trice avec vos rôles actuels au sein de l’organisation ? Alternativement, comment pensez-vous organiser la passation de ces rôles pour vous concentrer sur votre mandat ?

Je partage actuellement la présidence du Comité Développement et Adhésion avec une personne extrêmement talentueuse et compétente. J’ai prévu de quitter ma fonction de co-président après la campagne d’adhésion d’octobre il y a déjà plusieurs mois, afin de laisser la parole à de nouvelles personnes. Nous allons d’ailleurs mettre en place un processus de promotion au sein du comité, pour assurer la pérennité de nos connaissances institutionnelles et de nos procédures. J’ai toutefois prévu ne pas quitter ce comité, mais d’y rester en tant que membre du personnel. Je souhaite continuer à aider à lever des fonds pour l’OTW et contribuer à l’augmentation de son nombre de membres.

Save