Résultats des Élections 2017

Le Comité Élections souhaite remercier tous et toutes ses candidat-e-s pour le travail accompli durant l’élection de cette année. À ce titre, nous avons le plaisir de vous présenter les résultats de l’élection de 2017.

Les candidat-e-s suivant-e-s (ordonné-e-s par ordre alphabétique) viennent d’être officiellement élu-e-s au Conseil d’Administration.

  • Claire P. Baker
  • Danielle Strong
  • Jessie Camboulives

Les nouveaux-elles membres du CA entameront leur mandat le 1er octobre. Nous leur souhaitons toute la réussite possible pour les années à venir.

La saison électorale touche maintenant à sa fin. Merci à celles et ceux qui se sont impliqué-e-s dans la promotion de cet événement, les questions posées aux candidat-e-s et, bien entendu, le vote lui-même ! Nous avons hâte de vous retrouver l’année prochaine.

Ce billet d’actualités a été traduit par les traducteur-trice-s bénévoles de l’OTW. Pour en savoir plus sur notre travail, merci de consulter la page du Comité Traduction sur transformativeworks.org.

Nomination de la Candidate Arrivée en Dernière Place au Siège Vacant du Conseil d’Administration

Le 14 août 2015, le Conseil d’Administration (CA) a voté un changement de son propre effectif, passant de 9 à 7 Administrateur-trices. Avant ce vote, le CA avait informé le Comité Élections que seuls 2 sièges seraient mis en jeu lors ce l’élection de cette année. Ceci est conforme à l’Article V, #3 des statuts de l’organisation, qui prévoit qu’au moins 2 Administrateur-trice-s doivent être élu-e-s chaque année ; et que si le CA comprend 7 Administrateur-trice-s ou plus, alors au moins un tiers d’entre eux/elles doit être élu chaque année.

Le 16 septembre, la Présidente du Comité Élections a fait remarquer que, puisqu’il est possible d’élire plus que le nombre minimum d’Administrateur-trice-s pour une année donnée, nous avions l’opportunité de revigorer un CA flétrissant grâce au nombre particulièrement élevé de candidat-e-s cette année. (Ils/Elles étaient au départ au nombre de 8.) Le CA a rejeté cette proposition, Andrea Horbinski faisant la réponse suivante : “Le CA a voté pour fixer son propre effectif à sept administrateur-trice-s. Puisque nous avons élu trois personnes l’an dernier, nous pouvons en élire deux cette année, encore deux l’année prochaine, et ainsi repartir facilement sur un calendrier régulier ; comme celui que nous suivions avant que le CA ne soit agrandi à neuf administrateur-trice-s.”

Plus tard, le CA a retiré Nikisha Sanders du scrutin. Une fois de plus, la Présidente du Comité Élections a protesté et ses arguments ont été rejetés par le CA. Par la suite, Dan Lamson a retiré sa candidature.

6 candidates ont participé à l’élection finale. Elles ont fait l’objet d’un vote par les membres, et le classement fut le suivant :

  1. Matty Bowers
  2. Atiya Hakeem
  3. Alex Tischer
  4. Katarina Harju
  5. Aline Carrão
  6. Andrea Horbinski

Aline, la candidate en 5ème place, a reçu 2,89 fois plus de votes qu’Andrea, la candidate en 6ème place.

Aujourd’hui, le CA a tenu une Réunion Ouverte dans la salle de chat Public Discussion accessible à tous/toutes. Bien que personne n’ait été prévenu-e de ce vote parmi les bénévoles, donateur-trice-s et membres du Comité Élections, le CA a voté en faveur du retour d’Andrea Horbinski pour compléter le mandat qu’Anna Genoese a abandonné fin 2014 ; ce mandat doit se terminer le 31 décembre 2016. Andrea Horbinski, Margaret J. MacRae, Cat Meier et Jessica Steiner ont toutes voté pour ; Eylul Dogruel s’est abstenue, et Soledad Griffin était absente. Vous pouvez lire à cette adresse la transcription de ce vote et des réactions subséquentes.

En 2010, une situation similaire était advenue lorsqu’une membre du CA s’était retirée immédiatement après les élections. Le/La candidat-e suivant, Hele Braunstein, avait alors été désigné-e pour siéger à sa place. Ce précédent, ainsi que l’éthique et le simple bon sens, exige que les choix exprimés par les membres lors d’une élection soient pris en compte et respectés. Le Comité Élections soutient la désignation d’Alex Tischer comme remplaçant-e d’Anna au sein du CA. Si Alex ne souhaite pas accepter ce poste, alors nous soutiendrons la désignation de Katarina Harju ou Aline Carrão, dans cet ordre.

Mise à jour du 23 Novembre 2015 : Le <http://transformativeworks.org/fr/node/4625″>Conseil d’Administration 2015 Board a démissionné, et ses membres quitteront leurs fonctions à partir du 15 Décembre 2015. Elles seront remplacées par Atiya Hakeem et Matty Bowers, qui rejoindront le CA à partir du 1er Décembre 2015.

Mise à jour n°2 du 23 Novembre 2015 : En raison de ces évenements inhabituels, le personnel du Comité Élections a fait paraître les informations relatives au classement des candidates à cette élection, avec la permission de 5 d’entre elles (sur 6). Cependant, notre but étant de promouvoir une atmosphère harmonieuse et équitable au sein du CA, nous n’avons pas l’intention de révéler ce type d’informations lors de futures élections, sauf si une situation semblable à celle de ce weekend venait à se reproduire.

Ce billet d’actualités a été traduit par les traducteur-trice-s bénévoles de l’OTW. Pour en savoir plus sur notre travail, merci de consulter la page du Comité Traduction sur transformativeworks.org.

Résultats des Élections de 2015

Le Comité Élections souhaite remercier tous/toutes les candidat-e-s pour leur travail acharné lors des élections de cette année. Et sur ce, nous sommes ravi-e-s d’annoncer les résultats du vote.

Atiya Hakeem et Matty Bowers (par ordre alphabétique) ont officiellement été élues au Conseil d’Administration. Les nouvelles membres du Conseil commenceront leur mandat le 1er décembre. Nous leur souhaitons tout le succès possible dans l’exercice de leurs nouvelles fonctions.

C’est sur ces mots que la saison électorale se termine. Nous remercions ceux et celles qui se sont impliqué-e-s en faisant circuler les informations, en posant des questions aux candidat-e-s et, bien sûr, en votant ! Nous avons hâte de vous retrouver l’année prochaine.

Ce billet d’actualités a été traduit par les traducteur-trice-s bénévoles de l’OTW. Pour en savoir plus sur notre travail, merci de consulter la page du Comité Traduction sur transformativeworks.org.

Biographie et Manifeste de Nikisha Sanders

Modification : Comme précisé dans ce communiqué, Nikisha Sanders a retirée des listes 2015 par le Conseil d’Administration de l’OTW.

Bio

Nikisha Sanders a une licence en sociologie et anthropologie de l’Université Earlham, où elle a rédigé un mémoire sur la représentation du genre parmi les femmes queers. Elle a travaillé en tant qu’activiste pour la sensibilisation et l’éducation sur le SIDA, a fait du lobbying pour les droits LGBT au niveau local et régional en tant que personnel de la Fairness Campaign (Campagne d’Equité), et a été membre du conseil d’administration de la coalition Jobs with Justice (Emplois avec la Justice) du Kentucky. De 2007 à 2011, Nikisha a fait partie du personnel du Comité Finances de l’OTW (Organisation pour les Œuvres Transformatives). Elle a siégé au Conseil d’Administration (CA) de 2011 à 2014, et a rejoint le Comité Développement et Adhésion en 2015, amenant avec elle son expérience en matière de gestion d’organisations à but non lucratif, de collecte de fonds et de comptabilité, ainsi qu’un intérêt très personnel pour la sensibilisation des populations aux communautés de fans de couleur. Elle a rejoint les fandoms en ligne en 2000 en tant que fervente lectrice de fanfictions sur Buffy the Vampire Slayer. Depuis 2006, elle écrit pour plusieurs fandoms de séries télévisées et de films. Récemment, ses centres d’intérêts dans le fandom se sont étendus aux fanvidéos, aux webcomics et au Marvel Cinematic Universe (Univers Cinématique Marvel).

Manifeste

1. Pourquoi avez-vous décidé de vous présenter aux élections au Conseil d’Administration ?

J’ai passé trois ans au service du CA suite à mon élection en 2011. La décision de me représenter, après avoir passé une année en tant qu’officière de l’OTW, et membre du personnel régulière, n’a pas été prise à la légère, j’y ai réfléchi pendant des mois. Je vais être très franche, je ne sais toujours pas si c’est la bonne décision. J’ai commis des erreurs la première fois, et je suis certaine d’en refaire. Ce dont je suis sûre, cependant, c’est que pour chaque erreur commise, j’ai fait des efforts pour m’excuser, pour les corriger en agissant ou en réfléchissant, et pour en assumer la responsabilité.

Pendant mon premier mandat, j’ai été capable d’agir en digne représentante des membres du personnel au sein du CA, surtout lorsque les autres administrateur-trice-s refusaient de leur parler ou de les écouter. J’ai réussi à construire et entretenir des relations avec un certain nombre de comités et de personnes qui se sentaient mis à l’écart par le CA. Grâce à ceci, ces relations ont bien entendu perduré. J’ai pu aider à la mise en place de plusieurs projets et pratiques qui ont, à leur tour, changé les opérations internes de l’organisation de manière très positive.

Je crois fermement être capable de le refaire, et je sais que c’est absolument nécessaire. Je ne suis pas d’accord avec la direction que le CA de 2015 a prise. Sa façon d’agir est de moins en moins transparente, et certains des progrès accomplis pendant mon mandat ont été inversés. Je pourrais citer la discussion de litiges pendant les sessions ouvertes du CA, ainsi que l’encouragement de dialogues plus larges entre membres du CA et membres du personnel. J’ai été personnellement témoin de cette coupure entre les comités et leurs liaisons au CA. Très peu d’efforts ont été faits pour encourager des interactions régulières avec les membres du personnel autres que les président-e-s ; au lieu de ça, je n’ai pu qu’observer le CA prendre des décisions ayant un impact sur le travail délégué aux comités, sans vraiment comprendre ou appréhender les réalités de celui-ci. Cela ne peut être changé que de l’intérieur.

2. Quelles compétences et expériences apporteriez-vous au Conseil d’Administration ?

J’ai vingt ans d’expérience dans le monde du non lucratif, j’ai occupé des rôles allant de celui de bénévole à celui de directrice exécutive. J’ai effectué plusieurs tâches, comme des levées de fonds, de la supervision et formation de bénévoles, du rayonnement, de la gestion financière et des coordinations de réunions, entre autres choses. Grâce à mes rôles au sein de l’OTW, passés comme présents, j’ai eu l’occasion d’effectuer chacune des responsabilités mentionnées ci-dessus au niveau de l’organisation.

En tant que membre du CA de l’OTW, j’étais l’une des deux administratrices responsables de la création du groupe de travail Prévisions Stratégique, et j’ai aidé au développement et à la mise en place des premières phases de sa feuille de route. J’ai travaillé avec le Comité Bénévoles et Recrutement afin de garantir la mise en place d’un Code de Conduite; et d’une Procédure d’Action Corrective et Constructive, ajoutant ainsi des moyens de protéger tous/toutes les bénévoles de l’OTW. En plus de cela, j’ai défendu les changements préconisés par le Comité Bénévoles et Recrutements concernant les politiques de recrutement et d’intégration. Au sein-même du CA, j’ai aidé les autres administrateur-trice-s dans leurs efforts pour exiger une documentation plus poussée des activités du CA, et l’ouverture de nos réunions à tous/toutes. Nous avons également préparé le terrain pour la mise en place de politiques de résolution des conflits ayant pour but d’augmenter les responsabilités de tout le personnel, mais aussi des administrateur-trice-s.

Chacune de ces réussites ont débouché sur des politiques sur lesquelles j’ai travaillé durant une bonne partie de l’année 2015, en tant que membre régulière du personnel et en tant qu’Officière détachée du CA. J’ai pu observer de mes propres yeux les forces, les faiblesses et les répercussions des décisions que j’ai prises lorsque j’étais moi-même au CA, et l’impact qu’ont ces choses sur le travail du personnel et des comités. Peu de personnes ont l’occasion de voir la situation sous cet angle, les administrateur-trice-s ne reviennent que rarement en tant que membres du personnel après leur mandat, mais le CA pourrait amplement bénéficier de cette perspective.

3. Quels projets souhaiteriez-vous mener à bien au cours de votre mandat ?

Je veux faire en sorte que l’OTW continue à être indispensable dans cinquante ans, et pour cela, j’aimerai commencer par la mise en place d’un plan stratégique, ainsi que le recrutement de membres exécutifs du personnel sous contrat. Le minimum, pour nous, serait de pouvoir travailler avec : un/une Officier-ère Exécutif-ive en Chef, un/une Officier-ère Financier-ère en Chef, un/une Officier-ère Technique en Chef ou un/une Codeur-euse en Chef et un/une Gestionnaire/Analyste Système, un/une Conseiller-ère Juridique en Interne, et un/une Directeur-trice des Ressources Humaines. Idéalement, la priorité serait de recruter à temps plein ou partiel rémunéré des membres du personnel de l’OTW occupant déjà des postes similaires. J’aimerais également que certain-e-s de nos membres du personnel puissent réduire leurs heures de bénévolat pour qu’elles soient plus gérables et équilibrées.

Pour assurer notre durabilité, nous devons développer nos capacités de rayonnement, et de levée de fonds. Le Comité Développement et Adhésion a toujours eu d’excellentes idées en la matière, et j’aimerais les voir se réaliser. On peut citer, par exemple, la mise en place d’un programme majeur de donateur-trice-s et d’une structure pour les dons planifiés et les legs caritatifs, et d’accroître la présence de l’OTW lors de conventions ou de conférences. En tant que membre du CA, j’aimerais les aider à construire un programme solide pour ces choses, et travailler en collaboration avec les Administrateur-trice-s, actuel-le-s comme passé-e-s. Cela nous permettrait de trouver les meilleurs moments pour communiquer avec les personnes nous apportant leur soutien (ou pouvant le faire), ainsi que pour promouvoir les projets de l’OTW auprès de nouveaux publics.

À la fin de mon mandat, je souhaiterais voir le CA fonctionner de manière plus traditionnelle, et se concentrer sur les problèmes de gouvernance. Pour cela, les administrateur-trice-s doivent améliorer leurs compétences en gestions, et apprendre à trouver l’équilibre entre la négligence bénigne et la micro-gestion. L’intégration d’une formation externe, et la mise en place d’un comité de pilotage constitué de contractuel-le-s, de membres du personnel et d’ancien-nes président-e-s serait une bonne approche. Cela aurait pour effet de libérer du temps pour le CA, et lui permettrait de se concentrer sur les buts à long terme de l’organisation.

4. Quelle est votre expérience en ce qui concerne les projets de l’OTW ? Comment collaboreriez-vous avec les comités qui en sont responsables, pour les soutenir et les renforcer ? Veuillez inclure Archive of Our Own – AO3 (Notre Propre Archive), Transformative Works and Cultures – TWC (Cultures et Œuvres Transformatives), Fanlore, le projet Legal Advocacy (Soutien Juridique) et Open Doors (Portes Ouvertes), mais n’hésitez surtout pas à développer les sujets qui vous intéressent le plus.

En tant que membre du CA, puis Trésorière, j’ai travailé avec tous les comités de l’OTW d’une manière ou d’une autre, et tous nos projets me sont très familiers. Je sais d’expérience que mon rôle d’Administratrice consisterait en grande partie à suivre la direction que les comités ont choisi de prendre, d’avoir confiance en leur expertise, et de répondre à leurs requêtes. Il serait parfois nécessaire de leur poser des questions gênantes. Elles permettraient de garantir que leur travail s’inscrive bien dans la mission générale de l’OTW, et réponde à ses besoins, ainsi qu’aux obligations légales que toute organisation caritative enregistrée doit remplir.

Un exemple en rapport avec tout cela s’est produit fin 2014/début 2015. Un projet répondant à la mission et aux buts de notre organisation a été proposé, sans toutefois adresser la question de la collaboration avec les autres comités. Il ne prenait pas non plus en compte les possibles répercussions financières. J’ai été capable de soulever ces problèmes, et de discuter avec le comité de solutions pour combler à ces manques ; cela a permis une meilleure compréhension du projet, de ses besoins, et de l’impact potentiel sur l’organisation entière.

D’un point de vue général, je pense que l’une des meilleures choses que je puisse apporter est la possibilité de travailler avec chaque comité si nécessaire, afin d’avoir différents aperçus sur leurs travail, et les aider à connecter tous ces projets aux buts que nous partageons.

5. Choisissez deux
sujets/problèmes que vous souhaiteriez voir apparaître sur la liste des
priorités de l’OTW, qu’ils soient internes ou externes. Que signifient-ils pour
vous, et pourquoi, selon vous, ont-ils de l’importance? Comment les
intégrerez-vous au travail effectué durant votre mandat ?

Je continue à considérer mon travail pour l’OTW sous l’angle des levées de fonds et des finances, et je pense que ces deux éléments devraient être prioritaires en interne. Nous n’avons jamais été en meilleure forme qu’aujourd’hui du point de vue de la gestion financière et de nos capacités à récolter des fonds. Nous devons continuer sur cette lancée, et étendre ces efforts à d’autres activités, comme le fait de mettre en place un programme majeur de donateur-trice-s, une structure pour les dons planifiés, et placer nos fonds sur des comptes d’investissements, nous permettant ainsi d’augmenter les intérêts générés.

Pour ce qui est de l’externe, j’aimerai voir l’OTW construire plus de relations avec les communautés de fans, que ce soit dans les espaces en ligne, ou hors-ligne. Je m’intéresse tout particulièrement à accroître notre temps de présence pendant les conférences, les conventions, et lors d’autres évènements. La possibilité de rencontrer les autres fans en personne est un privilège, et nous avons les moyens de rendre ceci possible pour nos membres du personnel et bénévoles souhaitant promouvoir le travail effectué par l’OTW. Nous pouvons utiliser ces endroits pour héberger des panels, présenter des intervenant-e-s. Ce sont également des occasions d’avoir des conversations sur les œuvres de fans, sur les écueils juridiques que nous rencontrons en tant que créateur-trice-s, les domaines de recherche académiques émergents pour les études sur la fanculture, et sur l’importance de préserver l’histoire des fans et leurs artefacts. Mon but est de travailler avec le Comité Développement et Adhésion et le CA afin de construire un programme de rayonnement bien ciblé, et de profiter des occasions qui s’offrent à nous d’agrandir notre réseau et de promouvoir notre travail.

6. D’après vous, quelles sont
les responsabilités fondamentales du/d’un Conseil d’Administration ?
Connaissez-vous les obligations légales du Conseil d’Administration d’une
organisation à but non lucratif basée aux États-Unis ?

Je connais très bien les obligations légales d’un CA à but non lucratif, car avant de joindre l’OTW, j’ai fait partie de deux d’entre eux, en tant que représentante du personnel, et en tant qu’Administratrice. J’ai également travaillé plus de vingt ans dans ce domaine.

Pour moi, la question des responsabilités fondamentales se divise en deux parties. Dans la première figurent des responsabilités légales et fiduciaires de bonne gouvernance strictes, les devoirs de loyauté, de précaution et d’obéissance qui guident la gestion des ressources et la gestion financière. Ces derniers élements sont les doctrines de la gestion non-lucrative. Deuxièmement, je suis d’avis que les administrateur-trice-s ont des responsabilités compliquées et de temps en temps très vagues vis-à-vis des personnes avec lesquelles et pour lesquelles ils/elles travaillent. Parmi ces responsabilités, on peut citer l’honnêteté, la responsabilité, le fait de se rendre disponible auprès des membres du personnel pour les soutenir, les guider, et collaborer ; prendre du recul tout en faisant des efforts raisonnables pour comprendre tous les détails et ce, dans le but de mettre en place un programme qui permettra de rendre l’organisation durable pour le futur.

7. Comment comptez-vous concilier votre mandat d’administrateur-trice avec vos rôles actuels au sein de l’organisation ? Alternativement, comment pensez-vous organiser la passation de ces rôles pour vous concentrer sur votre mandat ?

J’ai déjà quitté mon poste de Trésorière, ce que j’avais l’intention de faire avant la fin de l’année quoi qu’il en soit. J’ai l’intention de rester en tant que membre du personnel du Comité Développement et Adhésion, qu’importe le résultat de l’élection. En raison de la charge de travail très peu élevée de ce comité en dehors des deux campagnes d’adhésions annuelles, et de mon désir de voir le CA s’intéresser de plus près à la levée de fonds, je n’ai pas d’inquiétude quant à ma capacité d’assumer ces deux rôles.

Biographie et Manifeste d’Andrea Horbinski

Biographie

Andrea Horbinski est la Secrétaire du Conseil d’Administration (CA) de l’OTW (Organisation pour les Œuvres Transformatives). Elle est doctorante en histoire contemporaine du Japon à l’université de Berkeley en Californie, sa thèse mettant l’emphase sur les nouveaux médias. En 2015, elle a été élue Secrétaire du Conseil d’Administration de l’Ada Initiative, une association ayant pour but de promouvoir l’augmentation du nombre de femmes travaillant dans le domaine de la culture et des technologies ouvertes. Andrea est une ancienne boursière du programme Fulbright au Japon, et a été présidente du Comité Rayonnement International de l’OTW, avant de rejoindre le CA de l’OTW en 2012. Elle a intégré le fandom en ligne en 1999 après avoir rédigé son discours de remise de diplôme sur son amour pour Star Wars. Après cela, elle a très vite rejoint les fandoms anime et manga en tant que créatrice d’AMV, et par la suite traductrice amatrice. Elle a participé à des discussions sur le fandom, les animes, les mangas, l’histoire et le folklore japonais lors de conventions et de conférences ayant lieu sur cinq continents différents. Ses articles et ses commentaires ont été publiés dans The WisCon Chronicles vol. 6, Mechademia, et Transformative Works and Cultures.

Manifeste

1. Pourquoi avez-vous décidé de vous présenter aux élections au Conseil d’Administration ?

J’ai acquis beaucoup d’expérience pratique pendant mes années de service au sein du CA de l’OTW, ainsi que celui de l’Ada Initiative. Je ne demande qu’à continuer à utiliser mes compétences et mon expertise pour renforcer l’OTW et contribuer à la réussi de sa mission. Par ailleurs, le CA est une structure où mes capacités et mon expérience sont non seulement précieuses, mais aussi appréciées ; c’est ce qui m’a décidée à déposer ma candidature pour un nouveau mandat.

2. Quelles compétences et expériences apporteriez-vous au Conseil d’Administration ?

Les compétences et l’expérience que j’apporte au CA sont une combinaison de mes trois ans et demi de service au sein de différents CA (dont un an et demi en tant que Secrétaire), et des sept ans pendant lesquels j’ai rempli divers rôles pour l’OTW. Par ailleurs, je suis relativement familière avec le fonctionnement d’autres organisations travaillant dans le domaine des open sources et de la culture ouverte. Cette année, par exemple, j’ai fait partie du comité de commentateur-trice-s de la campagne Inspire, un mouvement de la Fondation Wikimedia ayant pour but d’augmenter la diversité de genres sur Wikipedia et sur ses projets associés, en finançant des programmes proposés par la communauté. Je suis aussi actuellement l’Archiviste Vidéo de WisCon : je m’occupe de numériser et de rendre accessible l’histoire très riche de cette convention féministe et axée sur la science-fiction. Toutes ces expériences m’ont aidée à me familiariser avec les différents modèles d’organisations, ainsi qu’avec les politiques, structures, et philosophies qui permettent à organisation de bien fonctionner.

3. Quels projets souhaiteriez-vous mener à bien au cours de votre mandat ?

J’ai peur que la formulation de cette question ne donne aux gens une fausse idée de la manière dont le CA de l’OTW (ou n’importe quel CA) fonctionne ! En tant qu’administrateur-trice-s, nous sommes responsables de la gestion et de la gouvernance globale de l’OTW. L’objectif fondamental de n’importe quel-le administrateur-trice est d’exécuter au mieux son travail, de façon à servir au mieux l’organisation et sa mission. Cela dit, le but général du CA pour les trois ans à venir est clair : implémenter le plan stratégique de l’OTW en soutenant le travail des Comités Prévisions Stratégiques et Bénévoles et Recrutement. Il lui faudra aussi œuvrer aux côtés de divers comités pour atteindre les objectifs identifiés dans le plan se rapportant à leurs projets, et mener à bien les tâches qui lui permettront d’atteindre ses propres buts. D’une certaine façon, ceci est donc le projet sur lequel je voudrais travailler avec le reste du CA. Plus largement, je veux que dans trois ans, l’OTW soit une organisation à but non lucratif au budget de plus en plus large, capable de durer sur le long terme. Soyons clair-e-s, il s’agit d’un défi ; mais nous, l’OTW dans son ensemble, sommes entièrement capables de le relever.

4. Quelle est votre expérience en ce qui concerne les projets de l’OTW ? Comment collaboreriez-vous avec les comités qui en sont responsables, pour les soutenir et les renforcer ? Veuillez inclure Archive of Our Own – AO3 (Notre Propre Archive), Transformative Works and Cultures – TWC (Cultures et Œuvres Transformatives), Fanlore, le projet Legal Advocacy (Soutien Juridique) et Open Doors (Portes Ouvertes), mais n’hésitez surtout pas à développer les sujets qui vous intéressent le plus.

En tant que membre du CA, j’ai interagi avec tous les comités responsables de ces projets au cours des trois dernières années ; et dans ma vie personnelle comme professionnelle en dehors de l’OTW, je suis aussi en contact avec eux de différentes manières : Archive of Our Own – AO3 (Notre Propre Archive) est actuellement l’endroit où je lis le plus de fanfics (même si je n’en lis pas assez à mon goût !). J’ai publié un article dans Transformative Works and Cultures – TWC (Œuvres et Cultures Transformatives), et j’ai cité d’autres essais de cette même revue dans mes propres travaux académiques. Fanlore m’a expliqué une multitude de choses que je ne connaissais pas à propos du(des) fandom(s). Le travail du projet Soutien Juridique accompli par l’OTW est très important puisqu’il défend et protège des pratiques sur le web qui contribuent positivement à ma propre expérience d’Internet, notamment en ce qui concerne l’obtention d’exemptions pour la création de fanvidéos, étant moi-même vidéaste. Le projet Portes Ouvertes et ses accomplissements m’ont poussée à réfléchir aux archives et à l’archivage de manière prudente et critique, mais aussi à l’intérêt de faire la même chose pour l’histoire non numérique des fandoms. Ceci m’a aidée à formuler des objectifs pour mon travail d’Archiviste Vidéo pour WisCon.

La triste réalité du CA de l’OTW est que sa double responsabilité de gouvernance et de gestion ne lui laisse pas beaucoup de temps pour collaborer activement avec les comités qu’il chapeaute. Bien plus souvent, les comités viennent vers nous avec des propositions pour divers projets, et nous les examinons ensuite. La plus grande partie de notre collaboration consiste à travailler avec eux lors de cette phase pour répondre aux problèmes qu’ils ont pu oublier dans leur(s) proposition(s) initiale(s). Il se peut parfois que ces problèmes touchent à un aspect de l’organisation qu’ils connaissent mal, et dont la responsabilité relève du CA. Je suis impatiente de continuer à œuvrer avec ces comités pour aider la croissance des projets de l’OTW !

5. Choisissez deux sujets/problèmes que vous souhaiteriez voir apparaitre sur la liste des priorités de l’OTW, qu’ils soient internes ou externes. Que signifient-ils pour vous, et pourquoi, selon vous, ont-ils de l’importance? Comment les intégrerez-vous au travail effectué durant votre mandat ?

En ce moment, je réfléchis beaucoup à la question de la viabilité des projets associatifs. C’est un problème qui s’est présenté à moi pour la première fois dans le cadre des discussions relatives à la dissolution de l’Ada Initiative. Celle-ci était nécessaire, mais il est évident que l’OTW n’est pas dans la même situation. Alors, que devons-nous faire pour assurer la pérennité de l’OTW sur le long terme, et pas seulement pour les trois, cinq,dix ans, mais pour les vingt ans à venir ? Il existe encore certains goulots d’étranglement au sein de l’OTW ; nous en demandons trop aux bénévoles, ou bien nous ne sommes pas équipé-e-s pour compenser la perte de personnes-clés (dans le cas d’un scénario catastrophe, ou pour n’importe quelle autre raison). Rectifier ces échecs est en grande partie de ce qui permettra à l’OTW de perdurer. La mise en place du plan stratégique va évidemment aller aussi dans ce sens. Je crois cependant que c’est quelque chose que nous, membres du CA, avons à peine commencé à considérer ; nous pouvons et devons davantage y réfléchir à partir de maintenant.

Une de mes autres préoccupations est la visibilité. Je trouve particulièrement frustrant, lorsque je discute avec des personnes venant du monde entier, qu’elles n’aient jamais entendu parler de l’OTW ; ou dans le cas contraire, seulement dans le cadre d’AO3. D’ailleurs beaucoup d’utilisateur-trice-s d’AO3 ne savent même pas qu’il s’agit d’un projet créé et soutenu par l’OTW ! Il existe clairement beaucoup de possibilités pour rendre l’OTW plus visible dans les domaines de l’activismes pour les open sources et la culture ouverte, et pour promouvoir plus publiquement le fandom et les œuvres de fans en tant qu’activités légitimes, hors de la sphère juridique. Cela serait bénéfique à notre mission. Plus facile à dire qu’à faire, bien sûr, mais c’est un travail qui aura au final pour effet de renforcer l’organisation.

6. D’après vous, quelles sont les responsibilités fondamentales du/d’un Conseil d’Administration ? Connaissez-vous les obligations légales du Conseil d’Administration d’une organisation à but non-lucratif basée aux États-Unis ?

Les responsabilités fondamentales du CA sont établies par les statuts : il est chargé de la gouvernance globale de l’OTW et doit soutenir sa mission. Puisqu’il n’a délégué aucune de ses responsabilités à un/une employé-e rémunéré-e (comme un/une directeur-trice exécutif-ve ou un/une directeur-trice des opérations), le CA est également chargé de la gestion quotidienne de l’OTW. En tant que Secrétaire, l’une de mes responsabilités principales est de faire respecter les statuts de l’OTW. Grâce à cela, à mon travail au sein des CA de l’OTW et de l’Ada Initiative, et à mon expérience avec d’autres organisations, je connais bien les exigences propres aux organismes à but non lucratif basés aux États-Unis.

7. Comment comptez-vous concilier votre mandat d’administrateur-trice avec vos rôles actuels au sein de l’organisation ? Alternativement, comment pensez-vous organiser la passation de ces rôles pour vous concentrer sur votre mandat ?

Je n’ai actuellement aucun autre rôle au sein de l’OTW.

Biographie et Manifeste d’Aline Carrão

Biographie

Aline est diplômée en droit de l’Université de Juiz de Fora, au Brésil. Elle a travaillé en droit civil, et dans le domaine de la protection des consommateur-trice-s. Récemment, Aline a repris les études dans le but de devenir fonctionnaire. Elle a découvert le fandom au moment où Harry Potter devenait un phénomène mondial. Vous pouvez la retrouver sur Archive of Our Own – AO3 (Notre Propre Archive) sous son nom de fan, LilyC, et sur son Tumblr. Aline a rejoint l’OTW (Organisation pour les Œuvres Transformatives) en 2013, en devenant gardienne des tags. Elle s’est peu à peu impliquée dans d’autres structures de l’Organisation, et fait désormais partie du personnel des Comités Support Technique et Traduction. Dans le premier, elle répond aux inquiétudes, aux questions et aux commentaires des utilisateur-trice-s. Dans le second, elle a mené à bien de nombreux projets dans des délais très stricts, et gère plus de 150 bénévoles, le tout dans une atmosphère de collaboration et de communication constante.

Manifeste

1. Pourquoi avez-vous décidé de vous présenter aux élections au Conseil d’Administration ?

Je suis convaincue d’avoir des acquis qui pourraient être bénéfiques au Conseil d’Administration (CA), notamment parce que je suis membre de plusieurs comités de l’OTW, et sert de liaison vers un autre. Avoir des administrateur-trice-s provenant d’un large éventail de comités est très utile. En effet, chacune de nos équipes a des compétences et des besoins spécifiques. Élire des personnes qui connaissent la façon dont nos différentes structures parviennent à accomplir leurs tâches, permettrait au CA de prendre plus de recul vis-à-vis de l’OTW et de ses comités.

Par ailleurs, gérer les bénévoles du Comité Traduction m’a appris à travailler avec des personnes venant de tous horizons et de toutes cultures, ce qui, je l’espère, me permettra d’aider le CA et les comités à avancer ensemble vers un objectif commun.

2. Quelles compétences et expériences apporteriez-vous au Conseil d’Administration ?

Au cours de l’année précédente, j’ai eu l’occasion de gérer les bénévoles du Comité Traduction, et de superviser des équipes indépendantes aux besoins, buts et compétences différents. Pour cela, j’ai effectué des tâches diverses comme organiser et présider des réunions avec des personnes venant du monde entier, recruter et former des bénévoles et des membres du personnel, gérer en moyenne entre 50 et 100 e-mails par jour, rédiger la documentation interne, participer à et prendre en charge des projets de petite comme de grande ampleur, et collaborer avec un grand nombre de comités. Comme le Comité Traduction travaille avec plusieurs autres comités de l’OTW, j’ai appris à travailler étroitement avec d’autres équipes, tout en prenant en considération leurs besoins et leurs limites spécifiques. Je suis convaincue que ces expériences seront très utiles si je suis élue au CA.

J’ai eu l’occasion de prendre en charge la gestion du personnel, et la coordination des projets au sein de l’organisation à maintes reprises : je sais désormais ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Actuellement, je suis convaincue que ce qui fait le plus défaut à l’OTW, c’est la faculté de s’organiser de façon pragmatique, et de se concentrer sur ses buts. C’est pourtant un élément nécessaire pour faire en sorte que les objectifs de ses bénévoles et de ses projets soient atteints dans des délais raisonnables, et ce avec le moins d’ennuis possible pour tous/toutes les intervenant-e-s. Je pense que mon expérience pourrait permettre de combler ce manque.

3. Quels projets souhaiteriez-vous mener à bien au cours de votre mandat ?

Je souhaite faire en sorte que le CA soit plus ouvert aux commentaires, et plus disposé à les écouter : j’aimerais qu’il reconnaisse complétement que les comités sont les mieux placés pour déterminer leurs besoins quotidiens et leurs buts, et qu’il fasse en sorte de les soutenir et de les appuyer dans leurs démarches, sans pour autant créer d’obstacles inutiles, ou causer des délais indûs. Le CA devrait répondre de manière approfondie aux questions, aux propositions et aux requêtes dans les meilleurs délais, tout en gardant à l’esprit que le temps et les compétences de chacun-e sont précieux et doivent être respectés.

J’aimerais que le CA soit prêt à rendre ses plans accessibles à tous et toutes, et à expliquer le contenu et le contexte de ses décisions au reste de l’organisation et à ses membres. En bref, j’aimerais que le CA soit capable de communiquer franchement avec les bénévoles de l’OTW, et de les informer sur les discussions en cours de manière compréhensible et accessible. Il serait également souhaitable que ses membres réussissent à mettre leurs rencœurs de côté pour travailler avec les comités et le personnel de manière productive.

L’OTW bénéficierait d’un CA qui reconnaît que les plans et les “bonnes pratiques”, quoiqu’utiles, doivent être adaptés à la réalité des choses et à nos circonstances particulières. Les habitudes, les procédures et les outils utilisés devraient pouvoir évoluer au fur et à mesure que l’OTW grandit.

4. Quelle est votre expérience en ce qui concerne les projets de l’OTW ? Comment collaboreriez-vous avec les comités qui en sont responsables, pour les soutenir et les renforcer ? Veuillez inclure Archive of Our Own – AO3 (Notre Propre Archive), Transformative Works and Cultures – TWC (Cultures et Œuvres Transformatives), Fanlore, le projet Legal Advocacy (Soutien Juridique) et Open Doors (Portes Ouvertes), mais n’hésitez surtout pas à développer les sujets qui vous intéressent le plus.

J’utilise AO3 depuis longtemps. Je n’exaggère pas en disant que je me rends sur le site au moins une fois par jour, en dehors de mes fonctions de gardienne des tags et de membre de l’équipe de Support Technique. Je collabore également avec les comités qui entretiennent AO3. Par ailleurs, je suis déjà entrée en contact avec tous les autres projets de l’OTW, que ce soit en consultant un article sur Fanlore, en traduisant un billet d’actualités sur le travail du Comité Soutien Juridique, ou en contactant Open Doors pour discuter d’une annonce d’importation sur AO3.

Je pense que nos projets ont besoin d’un soutien qui les renforce et leur permet de terminer au mieux leur travail. La meilleure façon de collaborer avec les projets et leurs comités respectifs est de commencer par accepter que chacun d’entre eux est différent des autres, et possède une culture et un environnement unique. C’est pour cela que nous devons écouter ce que les comités ont à nous dire, et comprendre comment ils travaillent, afin d’agir et de concevoir des plans en conséquence. Si, par exemple, Open Doors a besoin d’un nouvel outil, ou que Fanlore a besoin de plus de personnel, ou que les codeur-euse-s d’AO3 ont besoin d’embaucher un/une contractuel-le, nous devrions les aider pour leur permettre d’accomplir leur travail.

5. Choisissez deux sujets/problèmes que vous souhaiteriez voir apparaître sur la liste des priorités de l’OTW, qu’ils soient internes ou externes. Que signifient-ils pour vous, et pourquoi, selon vous, ont-ils de l’importance? Comment les intégrerez-vous au travail effectué durant votre mandat ?

La responsabilité : j’aimerais changer le status quo actuel dans l’OTW. Pour le moment, la responsabilité est unilatérale : les comités doivent rédiger des comptes rendus de réunions et des agendas accessibles, clairs, et à jour. Ils doivent faire un rapport mensuel au CA et aux autres comités pour expliquer leurs derniers avancements, présenter des propositions bien documentées dès qu’ils souhaitent entreprendre quelque chose, et documenter en détail leurs procédures et structures internes. Le CA n’est pas soumis à ces standards, et cela doit changer. Il devrait être tout aussi responsable que les comités, et les guider en leur montrant l’exemple, au lieu d’être à la traîne loin derrière.

De façon plus concrète, cela signifie que le CA devrait par défaut débattre de toutes les questions qui n’impliquent aucun membre du personnel lors de réunions ouvertes, à moins que les comités et les personnes concernées ne leur aient expressément demandé de ne pas le faire. Il devrait publier des comptes-rendus de réunions et des agendas accessibles et clairs, et faire des rapports réguliers aux bénévoles et aux comités pour détailler leur travail récent. Il devrait, par ailleurs, tenir à jour la section du wiki interne qui lui est réservée, en y incluant toute la documentation pertinente relative à sa structure interne, à ses responsabilités, et à ses rôles, sa feuille de route, et les discussions en cours sur les projets et sur des questions non relatives au personnel de l’OTW. Les bénévoles de l’OTW ne devraient pas découvrir les actualités majeures de l’organisation sur twitter ou tumblr, mais devraient pouvoir s’informer grâce à une communication en interne. Celle-ci est inexistante pour le moment.

La collaboration inter-comités : il existe pour l’instant bien moins d’exemples de collaboration entre les différents comités qu’il ne pourrait, et ne devrait y en avoir à l’heure actuelle. Nous manquons d’outils, de plateformes de communication ouvertes et de flexibilité. En conséquence, tout le monde ignore en grande majorité ce que fait le reste de l’organisation, et toute tentative de collaboration entre comités est inutilement difficile. Nous devons faire de notre mieux pour faciliter la communication entre les différents comités, sans pour autant nous reposer sur un format rigide ou installer une hiérarchie. L’OTW ne peut que profiter de la disparition des freins en matière de communication. Nous devrions tout tenter pour acquérir les outils nécessaires à la création d’un environnement favorable à la collaboration.

6. D’après vous, quelles sont les responsabilités fondamentales du/d’un Conseil d’Administration ? Connaissez-vous les obligations légales du Conseil d’Administration d’une organisation à but non lucratif basée aux États-Unis ?

Je me suis renseignée sur les obligations légales des organisations à but non lucratif en vigueur dans le Delaware, l’état d’immatriculation de l’OTW, et plus spécifiquement sur ce que le droit américain attend des administrateur-trice-s de ces organisations. En l’essence, il leur impose un devoir de surveillance financière, légale et administrative, qui doit être accompli en toute bonne foi, avec diligence et loyauté envers les membres.

Le CA doit défendre les buts et la mission de l’OTW et de ses projets, tout en soutenant les bénévoles qui travaillent à leur accomplissement. Cela veut dire qu’il doit établir des contacts avec d’autres organisations ou individus qui avancent vers les mêmes objectifs. Il doit également faire en sorte que les comités et membres du personnel possèdent les outils nécessaires à leur travail. Le CA doit surveiller la santé financière de l’organisation, et s’assurer que la levée de fonds, les dépenses monétaires, et la tenue des comptes soient prises en charge de manière responsable, afin d’honorer la confiance de tous/toutes les fans qui nous ont envoyé leurs dons. Le CA devrait par ailleurs communiquer de manière efficace avec les président-e-s des comités, se comporter avec intégrité, et démontrer chaque jour son engagement, afin de promouvoir une atmosphère générale d’entraide, de productivité et de communication.

7. Comment comptez-vous concilier votre mandat d’administrateur-trice avec vos rôles actuels au sein de l’organisation ? Alternativement, comment pensez-vous organiser la passation de ces rôles pour vous concentrer sur votre mandat ?

Je ne préside aucun comité, et pourrais donc quitter mes fonctions actuelles à n’importe quel moment, si cela s’avérait nécessaire. J’attends de voir combien de temps et de travail un rôle d’administratrice demande avant de me décider. J’ajusterai ensuite mes fonctions au sein de l’OTW en prenant en compte cette charge de travail supplémentaire.